Très haut débit : le Lot-et-Garonne accélère !

Une couverture totale du territoire en fibre optique d’ici 2023

Dès le mois de février, Le syndicat Lot-et-Garonne numérique présidé par Pierre Camani s'était rapidement emparé de l'opportunité offerte par l'Etat de lancer un Appel à Manifestation d’Engagements Locaux (AMEL), permettant aux opérateurs privés de faire des propositions de déploiement complémentaire sur la zone d’initiative publique, à savoir 305 communes sur les 319 que compte le département.

C'est l'opérateur Orange qui a ainsi été retenu. Après négociations, la proposition de l’opérateur assurera une couverture totale du territoire d'ici 5 ans,  un déploiement deux fois plus rapide que ce qui avait été initialement prévu.

Le Lot-et-Garonne sera ainsi le premier département de France à bénéficier de cette évolution pour une couverture en très haut débit effective d'ici 2023.

Ce projet, mobilisant des investissements publics et privés s’élevant à 200 millions d’euros, permettra également la création d'environ 300 emplois.

Une bonne nouvelle pour tous les Lot-et-garonnais !

Consultez le communiqué de presse

(copie 2)


Pose d'une armoire de fibre optique à Gontaud-de-Nogaret © Xavier Chambelland - département 47

Point d'étape avancement des projets :

Lot-et-Garonne Numérique a organisé 3 réunions publiques à destination des élus pour faire le point sur l’avancement du projet Très Haut Débit (fibre optique)

Déploiement de la fibre optique : c’est parti !

Avec les premiers coups de pioche début 2018, une étape majeure du déploiement de la fibre optique va être franchie. Un long et indispensable travail préalable de terrain aura permis d’inventorier les logements, de vérifier le bon état de chaque poteau électrique ou fourreau et de définir, en concertation étroite avec les communes, les zones d’implantation des locaux techniques.

La construction du réseau Très Haut Débit qui va s’échelonner pendant les quatre prochaines années correspond à la durée du premier marché de travaux. Elle aboutira au raccordement de 40 000 foyers et entreprises. Simultanément dans les secteurs urbains, l’opérateur privé Orange poursuivra ses déploiements. Ainsi, l’engagement d’une prise en milieu urbain pour une prise en milieu rural sera parfaitement tenu.

Grâce à la double intervention publique et privée, près de la moitié des foyers lot-et-garonnais auront accès à la fibre d’ici 2020. La fracture numérique tant redoutée entre les pôles urbains desservis par l’initiative privée et les territoires ruraux pris en charge par les acteurs publics aura été évitée.

Ce grand chantier d’aménagement du territoire aura immédiatement des répercussions économiques positives. Sur les 4 premières années du marché, le plan de déploiement nécessitera 400 000 heures de travail effectuées par près de 150 personnes. La spécificité de ce type d’emplois a conduit à la mise en place d’une formation dédiée. Celle-ci vient compléter les cursus déjà existants dans le département, contribuant à nourrir un écosystème lot-et-garonnais favorable au développement des usages numériques, à l’image du Campus Numérique 47.

L’implication de tous les acteurs publics aura permis de lancer une dynamique vertueuse favorisant l’attractivité de notre territoire et offrant une réponse adaptée aux besoins de nos concitoyens.

Ensemble, faisons du numérique l’une des clés de notre développement.


Pierre CAMANI
Président du Syndicat mixte « Lot-et-Garonne numérique »,
Président du Conseil départemental

(copie 2)


Signature de la convention de financement Très Haut Débit avec le Conseil régional

Un engagement de 11,5 millions d’euros pour la première phase de déploiement de la fibre optique en Lot-et-Garonne

Pierre Camani, président du syndicat mixte Lot-et-Garonne Numérique, a signé aujourd’hui avec le président de Région Alain Rousset la convention de financement Très Haut Débit.

Cette convention fixe à 11,5 millions d’euros (soit 16,5% du plan de financement en Lot-et-Garonne, à même hauteur que le Conseil départemental), la participation du Conseil régional au financement de la première phase de déploiement de la fibre optique sur le périmètre d’initiative publique en Lot-et-Garonne (la totalité des communes à l’exclusion des 14 situées sur les zones urbaines réservées à l’opérateur privé Orange).

Membre fondateur de Lot-et-Garonne numérique aux côtés du Département, de toutes les intercommunalités et du Syndicat départemental d’électricité et d’énergie (Sdee47), la Région fait aussi bénéficier à notre territoire d’une approche mutualisée au sein de la Société Publique Locale Nouvelle-Aquitaine THD. Cette dernière assurera la commercialisation du futur réseau public de fibre optique auprès des opérateurs en lui assurant l’envergure régionale nécessaire pour attirer les fournisseurs d’accès Internet.

Pour mémoire, le plan de déploiement du Très Haut Débit en Lot-et-Garonne, ce sont 128 000 foyers à raccorder au total, avec l’objectif de couvrir plus de 50% du territoire dès 2021 et 100% à 10 ans. Les travaux préparatoires ont déjà débuté et les travaux de génie civil commenceront début 2018.

Téléchargez le communiqué de presse au format pdf

 

(copie 1)


© Xavier Chambelland - CD47

Signature du marché : réalisation du réseau départemental de fibre optique conclu entre Lot-et-Garonne Numérique et le groupement ENGIE Ineo, SPIE & SAFEGE

Au terme de l’analyse des offres reçues dans le cadre de l’appel d’offres, le syndicat Lot-et-Garonne Numérique a retenu la candidature du groupement de sociétés ENGIE Ineo, SPIE et SAFEGE. Cette dernière est arrivée en tête tant sur l’aspect technique (études de cas réalisées, expériences de grande qualité) que sur l’aspect financier (offre la plus intéressante en terme de prix).

Contexte :

En 2016, le syndicat mixte Lot-et-Garonne Numérique, qui fédère l’ensemble des communautés de communes et d’agglomération du département et tous les acteurs publics du numérique (liste détaillée en annexe), a lancé une procédure de marché public, sous la forme d’un accord cadre à bons de commande, afin de retenir le groupement d’entreprises chargé de la conception - réalisation du réseau départemental de fibre optique.

Il s’agit, en Lot-et-Garonne, d’installer la fibre dans les 305 communes qui ne seront pas couvertes par les opérateurs privés. En effet, l’intervention des opérateurs privés pour le déploiement d’un réseau THD est réservée aux zones denses et donc jugées « rentables », à savoir les zones « AMII ». Le Lot-et-Garonne compte 3 zones AMII regroupant 14 communes : Marmande, Villeneuve-sur-Lot, Agen, Bajamont, Boé, Bon-Encontre, Colayrac-St-Cirq, Foulayronnes, Layrac, Le Passage, St-Hilaire-de-Lusignan, Sauvagnas, St-Caprais-de-Lerm et Lafox.

L’initiative publique portée par le syndicat Lot-et-Garonne Numérique vise à éviter au Lot-et-Garonne une nouvelle fracture numérique liée au développement du Très haut débit (THD) déjà présent dans les grandes métropoles mais quasi inexistant ailleurs. Car sans intervention publique, seules 14 communes sur 319 seraient couvertes en THD.

Ce programme représente un investissement sans précédent avec 130 millions d’euros sur 10 ans et, par conséquent, de fortes retombées économiques locales. Chantier majeur d’aménagement numérique, il répond également à l’enjeu d’équité territoriale souhaité par le Département de Lot-et-Garonne, avec pour objectif le déploiement de la fibre optique en milieu rural au même rythme que les opérateurs privés en zone AMII.

Aujourd’hui, l’attribution du marché de conception – réalisation du réseau départemental de fibre optique marque le lancement de la phase de chantier, qui permettra de raccorder 70 % des foyers lot-et-garonnais au Très haut débit à 5 ans et 100 % à 10 ans.


Téléchargez le dossier de presse au format pdf

Pierre Camani, l'invité de la rédaction le 20 décembre 2017 :

Pierre Camani s'exprime sur le déploiement du numérique

Texte alternatif

séparateur


Pierre Camani, l'invité de la rédaction le 13 février 2017 :

Pierre Camani s'exprime sur l'aménagement du numérique

Texte alternatif




Pierre Camani s'exprime sur le déploiement de la fibre optique le 2 mai 2017 :

Pierre Camani s'exprime sur le déploiement de la fibre optique

Texte alternatif