• Imprimer

Décembre 2019

Décembre 2019

(copie 11)

Groupe de la Majorité départementale

Dans un monde en perpétuel mouvement, il est de notre responsabilité de préparer l’avenir. C’est ce que le groupe de la Majorité départementale s’est employé à faire lors de la dernière session.

Cela s’illustre par le plan collège qui entre dans sa phase active. Il était rendu nécessaire par les évolutions démographiques, mais aussi parce que la Majorité départementale donne une priorité à l’éducation et met en place les conditions de la réussite scolaire pour nos collégiens. La session du 22 novembre dernier a donc acté les premières autorisations de programme pour quatre collèges, à hauteur de 14,5 Me.

Cette préparation de l’avenir s’illustre également avec le projet Center Parcs, qui, avec 300 000 nouveaux visiteurs attendus, va permettre de démultiplier l’attractivité touristique du Lot-et-Garonne.

Sur le plan économique, deux chiffres démontrent l’ampleur des retombées sur le territoire, conformément à nos engagements : 75 % du montant des marchés de travaux ont été attribués à des entreprises locales et 70 % des contrats de prestation d’entretien ont été confiés à des sociétés lot-et-garonnaises ou de Nouvelle-Aquitaine. Parole tenue !

Au plus près des territoires et de ses acteurs, la Majorité départementale est pleinement mobilisée pour écrire ensemble le Lot-et-Garonne de demain.

Majorité départementale
Hôtel du Département, 47922 Agen cedex 9
05 53 69 42 72
majorite.departementale(at)lotetgaronne.fr

(copie 9)

Groupe L’Avenir ensemble

Lors de la dernière session, Guillaume LEPERS, pour le groupe L’Avenir Ensemble, a réitèré sa proposition de mettre en place le dispositif « RSA-Bénévolat » en Lot-et-Garonne. Ce dispositif consiste, sur la base du volontariat, à encourager les bénéficiaires du RSA à réaliser quelques heures de bénévolat dans les associations du territoire. Une telle mesure serait un contrat « gagnant-gagnant » dans le parcours des demandeurs d’emploi. Il permettrait d’un côté, à une association de disposer de nouveaux bénévoles, de l’autre, aux bénéficiaires du RSA de remettre un pied dans l’activité et de disposer d’une expérience associative à valoriser dans un objectif de retour à l’emploi. A cette proposition constructive et innovante, l’exécutif a opposé un refus catégorique. Dans le contexte actuel, ce refus parait incompréhensible et injustifié. Encore un rendez-vous manqué pour la majorité !

lavenirensemble.net - 05 53 98 52 00

(copie 1)


Groupe La dynamique citoyenne

La suppression de la taxe d'habitation était une promesse de campagne présidentielle. Mais qui a dit qu'il fallait toutes les tenir !
Car pour les Départements, c'est la double peine. Le transfert aux communes de la part du produit de la taxe sur les propriétés bâties, perçue par le Conseil départemental, est un nouveau coup de poignard asséné dans notre dos. Notre institution perd là son pouvoir de taux et son dernier levier fiscal. On est à poil ! L'État voudrait nous porter le coup de grâce qu'il ne s'y prendrait sans doute pas autrement. Notre cher Lot-et-Garonne va être géré à distance depuis Bercy. Ça ressemble à s'y méprendre à une vraie mise sous tutelle. Ni plus ni moins.

Nathalie Bricard et Christian Delbrel (LDC) / 06 45 74 46 14

Séparateur