La chasse

La chasse en Lot-et-Garonne

Dans les campagnes et les forêts, se perpétue une tradition, une véritable culture fondatrice d’une identité. Dans l’ensemble du Sud-Ouest, la chasse nécessite un savoir-faire, des implications psychologiques différentes en fonction de l’espèce et du milieu.
Chaque rivalité avec l’animal, oiseaux migrateurs, petit ou grand gibier, a ses caractéristiques.
 

forêt

Cela demande une connaissance approfondie des milieux naturels, et parallèlement, une gestion rigoureuse des espaces et des espèces. Proche de la nature, la chasse en fait son cadre de liberté où se mêlent évasions, émotions et rencontres. Les randonneurs éprouvent cette même passion, ce souci de protection de l’environnement. Il y a là un terrain d’entente pour tous.

 

 

colverts


La chasse traditionnelle

A chaque saison, chaque heure du jour, correspond un animal et une technique :

  • l’affût pour les migrateurs : l’alouette, la grive tia-tia, la belle mordorée ou bécasse, l’oiseau bleu plus connu sous le nom de palombe, le long cri ou colvert.
  • le déplacement avec un chien pour le petit gibier sédentaire : le coq royal qui est en fait un faisan commun, la caille des blés, la perdrix rouge, le lapin, le garenne endiablé, le lièvre espiègle.
  • la battue aux grands gibiers, parfois en équipage de grande vénerie avec chevaux et meute de chiens : le sanglier dit la bête noire, le chevreuil surnommé le brocard malin, et le cerf, roi incontesté de la forêt et de la chasse à courre.